Le private equity coté

Le métier du private equity

Il consiste à investir dans des sociétés non cotées, généralement dans le but de développer leur activité et/ou d’améliorer leur performance. Les fonds de private equity investissent en général dans des entreprises qui présentent l’un des profils suivants :

  • Sociétés non cotées en croissance
  • « Sociétés orphelines » ou divisions sous-développées de grandes entreprises
  • Sociétés cotées dont le cours de bourse est sous-évalué ou dont le potentiel de croissance pourrait être mieux exploité par un actionnariat privé.

Les acteurs du private equity sont des équipes de gestionnaires de fonds professionnels.

  • Ils acquièrent des participations significatives dans des sociétés privées, en suivant généralement une thèse d’investissement spécifique et un plan de création de valeur détaillé. Les investisseurs en private equity veillent à l’alignement des intérêts de toutes les parties prenantes : ceux des équipes de direction des dites sociétés, des apporteurs de capitaux qui investissent dans les fonds de private equity et des gestionnaires de ces fonds, afin que les sociétés dans lesquelles ils investissent soient gérées au mieux.
  • Le modèle d’actionnariat du private equity peut s’appliquer à un large éventail d’entreprises, quels que soient leurs typologies, tailles, secteurs ou zones géographiques. Les cas où le private equity apporte une vraie valeur ajoutée sont également nombreux, en particulier quand il s’agit de changer de dimension, de stratégie, d’organisation ou d’actionnariat. Le point commun de toutes les sociétés concernées est l’existence d’un potentiel inexploité. Le private equity cherche à libérer ce potentiel par le biais de plans de création de valeur spécifiques.

La performance du private equity est généralement mesurée et évaluée en termes de multiples des montants investis et de taux de rentabilité interne.

Le modèle du private equity

Le private equity offre les avantages suivants :
  • Un vaste univers de sociétés-cibles
  • Du temps et des ressources pour identifier les secteurs porteurs et pour analyser et valoriser les sociétés les mieux placées pour bénéficier des tendances sectorielles à long terme, ainsi que pour apprécier les risques d’un investissement potentiel et le meilleur moyen de les limiter
  • Un actionnariat patient et engagé, moins préoccupé par les objectifs de performance à court terme, mais axé sur une création de valeur globale et à plus long terme, conformément à une thèse d’investissement et à des objectifs de création de valeur détaillés
  • La capacité à modifier si nécessaire les plans d’action ou l’équipe de direction afin d’atteindre les objectifs
  • Une délimitation claire des responsabilités entre dirigeants et actionnaires, conjuguée à des objectifs précis et partagés et à un système de rémunération incitatif, intimement lié à la création de valeur recherchée.

Le modèle du private equity

Le modèle du private equity se caractérise par :
  • Une capacité d’accès à l’endettement et la possibilité d’avoir un recours significatif à de la dette pour financer l’acquisition
  • Des résultats à plus long terme : le cycle normal d’investissement du private equity conduit à dégager des performances significatives principalement durant les dernières années de la vie des fonds. En conséquence, la performance des fonds doit être appréciée sur le long terme.
  • La plupart des capitaux investis dans le private equity le sont par le biais de fonds à durée de vie limitée (FPCI en France, Limited Partnership dans le monde anglo-saxon) qui sont des véhicules illiquides, requérant des seuils minimaux d’investissement élevés pour les investisseurs.

Le private equity coté

  • Les sociétés cotées de private equity, comme Altamir, sont des sociétés cotées qui investissent dans un portefeuille constitué principalement d’entreprises non cotées. Les actions de ces sociétés sont négociées en bourse de la même manière que les actions d’autres sociétés industrielles et financières cotées.
  • Les sociétés cotées de private equity offrent les mêmes rendements sous-jacents que les fonds de private equity traditionnels, mais sont accessibles sans montant minimum d’investissement ou périodes de blocage.
  • Parmi les autres avantages de ces sociétés cotées, citons leur exposition à plusieurs millésimes de fonds et le fait que le capital est déployé quasi-immédiatement (sans devoir attendre les appels de fonds au fur et à mesure des investissements réalisés, comme c’est le cas pour le private equity traditionnel).
  • Cependant, les actions des sociétés de private equity cotées peuvent afficher un écart par rapport à leur valeur liquidative sous-jacente.